Hépatite D

Le virus de l'hépatite D est qualifié de parasite. Cela signifie qu'il ne peut pas se reproduire tout seul. Pour ce faire, il a besoin de l'enveloppe du virus de l'hépatite B. C'est pourquoi l'hépatite D n'apparaît qu'en même temps que l'hépatite B. Soit on contracte les deux virus en même temps, soit on est déjà porteur du virus de l'hépatite B et on contracte une hépatite D en sus.

Les infections par le virus de l'hépatite D sont rares en Suisse.

Les modes de transmission des hépatites B et D sont les mêmes : sang contaminé, rapports sexuels non protégés, échange de seringues chez les personnes qui utilisent des drogues par voie intraveineuse. L'infection supplémentaire par l'hépatite D aggrave souvent l'évolution de l'hépatite B. Plus de 90 % d'entre eux souffrent d'une maladie chronique. Cela augmente le risque de cirrhose du foie ou de cancer du foie. Les personnes atteintes d'une infection chronique par l'hépatite B et D devraient suivre une thérapie antivirale pour réduire ce risque. La vaccination contre l'hépatite B protège également contre l'hépatite D.

Études et articles